Renault 4 ch

Une voiture populaire

4 chevaux

Petite voiture populaire, la Renault 4 ch a marqué l'après guerre et fait découvrir les joies de l'automobile à toute une génération de Français. A une époque où il n' y avait pas d'autoroute , à une époque où il fallait compter une bonne journée pour parcourir 250 km, la quatre pattes comme on l'appelait en ce temps était la voiture d'une classe ouvrière assoiffée de liberté.
Aujourd'hui, c'est une ancienne
recherchée, abordable au point de vue budget et simple à entretenir

La 4 ch a fait le bonheur de plusieurs générations

La quatre chevaux, nous on l'aime. Peut être parce qu'elle a été, comme pour beaucoup de Français, notre première auto. Mais, de toutes les manières, il faut reconnaître que cette voiture bénéficie d'un capital affection auprès de plusieurs générations de conducteurs. Aller savoir pourquoi ? D'un point de vue technique, elle n'avait rien d'extraordinaire. Ses atouts, une bonne fiabilité, une certaine sobriété et un entretien peu dispendieux. Mais en revanche sa silhouette a souvent été critiquée certains allant même jusqu'à la comparer à une motte de beurre. Son confort, il faut savoir ce contenter de peu. Spartiate , non mais dépouillé. Les chromes et les fioritures sont réduits à la plus simple expression. Alors quoi, sa tenue de route ? Là on peut dire que sa conduite est vivante et pas avare en sensation. Et vous ne pouvez pas imaginer la fierté d'un gamin de 18 ans venant de faire un Le havre-Paris en un peu plus de cinq heure au volant de SON AUTO !

Un peu d'histoire

La voiture la plus vendue en France

Conçue en secret pendant l'occupation allemande par deux ingénieurs de Renault entre décembre 1942 et novembre 1945, ( Fernand Picard et Edmond Serre aux quels ont peut joindre Jean-Auguste Riolfo ) la RENAULT 4CV est présentée officiellement aux journalistes le 26 septembre 1946, quelques jours avant le Salon de l'Auto de Paris. Cette nouvelle voiture construite par la toute nouvelle régie Renault est issue de trois prototypes fortement inspirés une certaine Volkswagen Coccinelle. ( 1939 ) Comme la voiture allemande, le petit bloc moteur 4 cylindres à soupapes en tête qui développe une puissance de 17 chevaux est placé en porte-faux arrière. Ce petit moteur de 750cc ( 748 ) est accouplé à une boîte à trois vitesses plus marche arrière. Si la construction des premiers modèles s'avère un peu laborieuse faute de matière première, les trois cents premiers sortiront de chaîne qu'en août 1947. Très vite l' engouement populaire est au rendez-vous et la 4 pattes devient la voiture la plus vendue en France. Plusieurs variantes sont bientôt déclinées sur la base des versions : normale, luxe dotée d'un équipement plus complet, une" Décapotable" et une autre "Toit Ouvrant " . En 1948, un modèle commercial dans la seule couleur noire fait son apparition au catalogue du constructeur. Le succès de la petite française ne se dément pas et en 1950 la puissance passe à 21 ch pour une vitesse maxi de 100 km/h. Le modèle « grand luxe » bénéficie d'un toit découvrable, en toile.

 Jusqu'en 1961 ce sont 1 105 547 exemplaires qui seront produits.
Pendant près de vingt ans, la Renault 4 chevaux sera de toutes les échappées familiales vers la mer et le soleil, et une partenaire incontournable des congés payés

Le moteur Billancourt

Moteur 4 cylindres 1062
Connu également sous le nom de «moteur Billancourt», le moteur essence de la quatre chevaux, développé et produit par Renault, était un 4 cylindres en ligne, chemisé, allant de 603 cm3 à 782 cm3 obtenu par variation de l'alésage la course étant touours de 80 mm.
 Ce moteur équipera plusieurs modèles de la régie. Ainsi en parallèle de la "quatche" il était installé dans la Juvaquatre, puis plus tard il, motorisera la Dauphine, la Floride, La Renault Caravelle, l'Estafette, les R4, R5, R6 jusqu'à l'Alpine A108. Une sacrée carrière !
Il sera remplacé par le moteur "Cléon-Fonte" de 956 cm³
Refroidi par eau, le bloc était en fonte. Ce moteur était doté d'un vilebrequin 3 paliers avec arbre à cames latérales avec culbuteurs et tiges de culbuteurs. La distribution était commandée par une cascade de pignons, puis par chaîne sur les dernières versions, avec une culasse en aluminium, 8 soupapes en tête..

Fiche technique

L'habitacle de la 4 CH
Châssis Renault 4cv 1062 (1951)
Direction : Crémaillère
Suspensions : Av-
Suspensions : Ar-
Freins avant : Tambours
Freins arrière: Tambours
Pneus avant : 135 x 400
Pneus arrière : 135 x 400
Dimensions
Longueur : 360 cm
Largeur : 143 cm
Hauteur : 145 cm
Poids : 595 kg
Reservoir : 27 L

Fiche moteur

4 cylindres en ligne Renault
Moteur Renault 4cv 1062 (1951)
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Essence
Disposition : Porte à faux arrière
Alimentation : Carburateur
Distribution : Arbre à cames latéral
Nombre de soupapes : 2 par cylindre
Alésage & Course : 54.5 x 80.0 mm
Cylindrée : 747 cc
Compression : 6.7
Puissance : 17 chevaux à 3500 tr/min
Couple : 4.8 mkg à 1500 tr/min
Transmission : Renault 4cv 1062 (1951)
Boite de vitesse : 3 rapports
Puissance fiscale : 4 chevaux
Type : Propulsion

4 CH Sportives

La 4 ch de course
Les 4CV R1063 sont les premières déclinaisons sportives dérivées d'un modèle populaire Renault. Seuls la carrosserie et le bloc moteur sont de série. La puissance des 1063 atteignait à 35 ch SAE grâce à des modifications importantes, augmentation de la compression, greffe d'un carburateur double corps Solex embiellage renforcé...
La 4 Chevaux débute dès 1948 une carrière en course où elle s'illustre par des victoires :Course de Côte du Mont-Ventoux
24 heures du Mans et Tour de France automobile,