Rallye touristique du musée

10 ans déjà

Equipage féminin fort sympathique
Chaque année, le musée de l'automobile de Provence organise plusieurs manifestations ouvertes à tous les passionnés d'anciennes. Outre une bourse d'échange, le musée propose un rallye touristique à travers les paysages de la Provence et exclusivement réservé à des équipages féminins. 
C'était il y a 10 ans déjà. Le musée aurait fermé ses portes et fait place aux promoteurs. 



La fête des dames

 très belles "voitures anciennes"

Situé non loin de Cavaillon, entre les Alpilles et le Luberon, le musée Automobile de Provence réunis quelques très beaux modèles de voiture anciennes qui résument assez bien l'épopée de l'auto pendant le 20 eme siècle.

Régulièrement, le musée organise un rallye touristique à travers la Provence. Cette année une trentaine d'équipages féminin avaient répondu à l'invitation notamment un équipage composé par Isabelle Amardeille et son jeune fils venus de l'Ardèche voisine avec une Porsche 914 1,7L de toute beauté.

Cette épreuve très amicale s'est déroulée par une météo clémente et généreuse en soleil. Ainsi, les petits villages perchés du Luberon entre Robion et Bonnieux ont pu admirer de très belles "voitures anciennes" que l'on n'a plus l'occasion de voir sur les petites routes sinueuses des environs.

Parmi ces historiques, il fallait remarquer une très belle Jaguar type E "roadster des années 60 (Série 1 ). Cette voiture aux lignes élancées soulignées par le long capot avant et digne de très belles performances ( 150 mph soit environ 240 km/H ) a participé au mythe Jaguar symbolisant les Swinging Sixties. Nonobstant l'esthétique très particulière, la belle avouait une modernité pour son époque issue des meilleures voitures de course : Quatre roues indépendantes, une suspension arrière dotée de quatre amortisseurs, quatre freins à disques... De plus une caisse autoporteuse monocoque avec à l'avant un faux châssis en tubes carrés "Reynolds".

Et les anglaise étaient encore à la fête avec plusieurs Triomph TR3 superbement restaurées ou encore une Morgan Plus 8 de 1968 conduite par un équipage féminin absolument exquis.

Quelques belles françaises défendaient heureusement nos couleurs à l'exemple de cette très belle Renault Dauphine restaurée de belles manières par son propriétaire. On se doit également de souligner la présence d'un Citroen DS 19.

Enfin dans un moindre nombre, quelques allemandes et italiennes complétaient un plateau déjà bien fourni.

A l'issue du long parcours concocté par l'organisateur, la remise des prix a réunis tous les participants pour un "Pot " de l'amitié chaleureux et convivial.